Sœurs d'esprit : Violence contre les femmes autochtones au Canada


Le présent guide contient de l'information générale et n'a pas pour objet de fournir des avis juridiques. Pour obtenir de l'aide juridique, vous êtes priés de communiquer avec un avocat. (Version PDF, 1253 ko, Aide PDF)

Mme. Jennifer Lord,
Association des femmes autochtones du Canada

Symposium fédéral – le 27 avril 2009
Hôtel Crowne Plaza
101, rue Lyon, Ottawa


L'Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) travaille auprès des femmes autochtones et des organisations de femmes autochtones depuis plus de 30 ans.

L'Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) a pour objectif commun d'améliorer, de promouvoir et de favoriser le bien-être social, économique, culturel et politique des femmes autochtones (Premières nations et Métisses) au sein de leurs propres sociétés et de la société canadienne.

Énoncé de mission de l'AFAC

  • Contribuer à renforcer l'autonomie des femmes en participant à la modification des lois qui les touchent et en les associant au développement et à la mise en oeuvre de programmes favorisant l'égalité des chances pour les femmes.

Au sujet de l'AFAC

  • Voix nationale des femmes autochtones du Canada
  • Incorporation en 1974
  • Notre groupe se compose de 11 organisations de femmes autochtones, de toutes les provinces et territoires (à l'exception du Nunavut).

Il est administré par un conseil d'administration dont l'actuelle présidente est Beverley Jacobs. Le bureau satellite se trouve à Ottawa (Ontario).

Au sein de l'AFAC

  • Santé
  • Jeunesse
  • Environnement
  • Formation et emploi
  • Sommet national des femmes autochtones
  • Violence contre les femmes autochtones (Soeurs d'esprit)
  • Droits humains au niveau international

Que fait l'AFAC?

L'Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) s'efforce de faire connaître et prendre en considération la situation unique des femmes autochtones au Canada - notre histoire, nos vies.

Les femmes autochtones au Canada : Données démographiques

La population autochtone féminine est très jeune. La durée de vie des femmes autochtones n'est pas très longue et leur taux de fertilité est élevé.

Femmes autochtones au Canada : Statistiques sanitaires

  • Taux élevé de suicide parmi les filles et les femmes autochtones
  • Niveaux épidémiques de sida
  • Niveaux épidémiques de diabète
  • Obésité
  • Dépression
  • Maternité précoce
  • Abus en cours de grossesse

Les femmes autochtones au Canada : Instruction

  • Faible taux d'achèvement des études secondaires
  • Faible taux d'achèvement d'études universitaires
  • Grossesses précoces - incidence sur l'éducation
  • Le taux de scolarité des femmes autochtones est plus élevé que celui des hommes autochtones et des femmes non autochtones.

Les femmes autochtones au Canada : Statistiques

Les femmes autochtones constituent 32 % de la population carcérale. Quarante pour cent des femmes autochtones vivent dans la pauvreté en tant que chefs de famille monoparentale.

Que savons-nous au sujet de la violence?

« La violence est la menace ou l'utilisation intentionnelle de la force physique ou du pouvoir contre soi-même, contre autrui ou contre un groupe ou une communauté qui entraîne ou risque fortement d'entraîner un traumatisme, un décès, des dommages psychologiques, un maldéveloppement ou des privations. »

Organisation mondiale de la santé

Les femmes autochtones au Canada : Violence et abus

  • Taux élevés de violence et d'abus
  • Taux de probabilité de mourir d'un acte de violence cinq fois plus élevé
  • Taux élevé de victimisation
  • Taux de probabilité d'être tuée par le conjoint après une séparation huit fois plus élevé

DANS TOUT LE PAYS, on a signalé des disparitions de filles ou de femmes

  • Colombie-Britannique
    • Centre-est de Vancouver
    • Route 16 - route des pleurs
  • Alberta (Edmonton)
  • Saskatchewan
  • Québec
  • Manitoba (Winnipeg)
  • Nord de l'Ontario

Les autorités n'établissent guère, ou même pas du tout, de connexion au sujet du sexe ou de l'appartenance à la population autochtone de ces femmes.

« Au cours des 20 dernières années, quelque 500 femmes autochtones ont disparu de leurs communautés, au Canada. Et cependant, le gouvernement, les médias et la société canadienne continuent de garder le silence à cet égard. »

Campagne Soeurs d'esprit
Groupe de pression 2004-2005

Initiative Soeurs d'esprit? De quoi s'agit-il?

L'initiative Soeurs d'esprit (SIS) est un projet de recherche, d'éducation et d'établissement de politique de cinq ans.

L'initiative SIS vise quatre secteurs clés :

  • Recherche en milieu communautaire
  • Communication
  • Éducation et sensibilisation
  • Évaluation et analyse de politique

L'initiative SIS a été conçue pour faire mieux connaître et comprendre au grand public l'incidence de la violence raciale et sexuelle exercée contre les filles et les femmes autochtones au Canada.

Ce processus implique la collecte de données démographiques et d'information statistique pour comprendre les circonstances, les causes profondes et les tendances entourant la disparition et le meurtre de femmes autochtones; et transmettre fidèlement nos constatations au grand public, aux collectivités autochtones et aux gouvernements fédéral et provinciaux.

Honorez les filles et les femmes qui ont succombé à la violence et souvenez-vous de celles que l'on n'a jamais retrouvées.

Résultats des recherches préliminaires

  • Notre base de donnés comprend les noms de plus de 500 femmes
    • La majorité d'entre elles sont jeunes (moins de 31 ans)
    • La majorité ont été tuées (un quart seulement ont disparu)
    • La majorité des cas n'ont pas été résous (40 % réglés)
    • Bon nombre d'entre elles avaient une relation avec leur agresseur (partenaire, membre de la famille, connaissance)

Quatre secteurs clés de politique ont été définis

  • Réduction de la violence contre les filles et les femmes autochtones qui entraîne leur disparition ou leur mort
  • Réduction de la pauvreté chez les filles et les femmes autochtones, faisant en sorte que celles-ci soient plus en sécurité et mieux protégées
  • Réduction de l'errance et amélioration, pour ces femmes, de l'accès à des logements sûrs et abordables répondant aux normes minimales de propreté et d'entretien.
  • Amélioration de l'accès à la justice pour les femmes et filles autochtones et pour leur famille.

Réalisations de SIS jusqu'à présent :

  • Création de la base de données
  • Les Voix de nos soeurs par l'esprit : Rapport aux familles et aux communautés - 2008
  • Rassemblements familiaux : Regina 2006, Vancouver 2007, Edmonton 2008
  • Partenariats nationaux et internationaux
  • Engagements pour des conférences aux niveaux national et international
  • Augmentation de la couverture nationale en matière de violence contre les filles et femmes autochtones
  • Diffusion, à l'échelle nationale, de messages d'intérêt public (CTV)
  • Initiative nationale de sensibilisation et d'information SIS
  • 4 ensembles d'outils pour l'information dans la collectivité
  • Veilles annuelles (2006, 2007, 2008... et au-delà)

Pour prendre conscience de cette crise canadienne

Femme tenant une image de Tashina General
Tashina General
21 ans
Assassinée en 2008

Femme tenant une image de Nina Louise Courtepatte
Nina Louise Courtepatte
13 ans
Assassinée en 2005

Femme et homme tenant une image de Amber Redman
Amber Redman
19 ans
Assassinée en 2005

Deux femmes tenant des image de Gladys Tolley and Terrie Ann Dauphinais
Gladys Tolley
61 ans
Assassinée en 2001

Terrie Ann Dauphinais
24 ans
Assassinée en 2002

Association des femmes autochtones du Canada
Bureau principal
Six Nations of the Grand River B.P. 331
Ohsweken, ON N0A 1M0 Tél : 519-445-0990
Télec : 519-445-0909
Site Web : www.AFAC-hq.org

Bureau satellite
1292, rue Wellington ouest
Ottawa, ON K1Y3A9
Tél : 613-722-3033
Sans frais : 1-800-461-4043
Télec : 613-722-7687
Courriel : reception@AFAC-hq.org

Date de modification :