La victimisation chez les adolescents : crimes et services en ligne

La cyberintimidation : une nouvelle réalité pour les jeunes

Le présent guide contient de l'information générale et n'a pas pour objet de fournir des avis juridiques. Pour obtenir de l'aide juridique, vous êtes priés de communiquer avec un avocat. (Version PDF, 1 403 ko, Aide PDF)

Alain Johnson

directeur des services cliniques en français de l’organism Jeunesse, J’écoute

« La cyberintimidation : une nouvelle réalité chez les jeunes  ».

Étude de Jeunesse, J’écoute sur les comportements des jeunes dans l’univers virtuel, avril 2007

Messages que les jeunes ont partagé sur le site Web de Jeunesse, J’écoute

À propos de Jeunesse, J’écoute

  • 1989 Mise en fonction du service téléphonique le 16 mai
  • 1996 Lancement du site http://www.jeunessejecoute.ca/, où les jeunes peuvent avoir accès à de l’information sur les sujets qui les préoccupent
  • 2002 Service de consultation en ligne. Grâce à la section « Pose ta question », les jeunes que nous avons aidés au téléphone peuvent désormais communiquer avec nous par le média de leur choix
  • 2006 Objectif : accroître notre capacité en matière de consultation en ligne et offrir de l’information beaucoup plus détaillée et adaptée aux différents groupes d’âge sur notre site
  • Prochaine étape : consultation en ligne (clavardage) individuelle

Mobilisation du savoir

  • Recherches approfondies réalisées à l’externe et à l’interne sur 50 sujets
    • choisis d’après les besoins exprimés par nos intervenants, les besoins des enfants qui utilisent notre service et les tendances nouvelles au sein de la culture des jeunes
  • Des experts de chaque domaine passent en revue les documents pour veiller à ce qu’ils soient solides sur le plan clinique, exacts et étoffés
  • Des spécialistes en rédaction jeunesse adaptent le contenu clinique pour qu’il corresponde au langage des intervenants et s’adresse directement aux jeunes tout en répondant à leurs besoins
    • Hyperactivité avec déficit de l’attention
    • Âge et droit
    • Colère
    • Émotions et tristesse
    • Emploi et finances
    • Violence familiale
    • Deuil et sentiment de perte
    • Espoir et désespoir
    • Départ du foyer
    • Accès aux ressources en santé mentale
    • Nutrition
    • Grossesse et options
    • Puberté
    • Racisme et diversité ethnoculturelle
    • Soins personnels
    • Harcèlement sexuel
    • Sommeil
    • Tatouage
    • Traumatisme
    • Suicide

À propos de Jeunesse, J’écoute

Peu importe quelle est ta question, tu peux nous parler!

  • 24/7/365
  • Gratuit
  • Confidentiel
  • Anonyme
  • Bilingue
  • Intervenants professionnels

Se parler en ligne

Kiosque d’info

Permet aux jeunes de trouver rapidement de l’information sur le sujet qui les préoccupe personnellement

Pose ta question en ligne > lntimidation : Afficher un message

Pose ta question en ligne

Permet aux jeunes de poser une question sur un des nombreux forums et de recevoir une réponse personnelle d’un intervenant

Ce qui est important pour les jeunes aujourd’hui

  • 29% Santé mentale
  • 20% Problèmes avec les pairs
  • 13% Problèmes familiaux
  • 7.5% Sexualité
  • 7% Comportements abusifs
  • 5.5% Intimidation
  • 3% Actualité
  • 3% Suicide
  • 3% Toxicomanie
  • 2.5% Autres
  • 2% Éducation
  • 2% Santé physique
  • 1% Acculturation

Introduction

1958

Madeleine, 19 ans
  • Après l’école, elle passe tous ses temps libres avec ses amis et ses cousins
  • Les travaux à faire pour le lendemain sont consignés dans un carnet personnel
  • Elle fait ses devoirs sur la table de cuisine

1977

Christine, 17 ans
  • Dès qu’elle revient de l’école, elle appelle ses amis et passe la soirée au téléphone
  • Les travaux à faire pour le lendemain sont consignés dans son agenda scolaire
  • Elle fait ses devoirs dans sa chambre, en écoutant de la musique

2011

Virginie, 16 ans
  • Elle passe sont temps à clavarder sur MSN
  • Les travaux à faire peuvent être récupérés sur le site Web de l’école
  • Elle fait ses devoirs sur son portable, dans sa chambre

Madeleine, Christine, Virginie

Trois générations, les mêmes besoins

  • Se sentir accepté par les autres et faire partie d’un groupe
  • Disposer de son espace privé personnel et le protéger
  • Étendre sa vie sociale

L’Internet, c’est une communauté

Pour les jeunes, l’Internet est une communauté

  • Ce n’est plus un endroit qu’ils visitent seulement pour obtenir de l’information ou jouer à des jeux
  • Le monde virtuel est devenu leur univers
    • avec une bonne partie des avantages et des défis du monde hors ligne
    • avec ses propres règles, ses comportements et son étiquette
    • avec ses effets autant positifs que négatifs

L’étude réalisée en 2009 sur les comportements des jeunes dans l’univers virtuel a permis de connaître le point de vue de 2 500 jeunes canadiens. Voici ce qu’ils nous ont dit :

  • Environ 71 % savent comment être en sécurité en ligne, mais bon nombre d’entre eux font des choix dans le cadre de leurs interactions virtuelles qui ne sont pas sécuritaires
  • Près de la moitié ont divulgué des renseignements personnels en ligne
  • Ils sont 20 % à avoir communiqué des renseignements personnels à une personne qu’ils n’ont jamais rencontrée afin de lui prouver qu’elle est importante pour eux
  • Environ 72 % ont parlé à leurs parents de la sécurité en ligne au moins une fois
  • Presque 50 % ont un ordinateur dans leur chambre
  • 45 % ont une webcam reliée à leur ordinateur
  • Environ 40 % ont déclaré que leurs amis en ligne sont exactement les mêmes que dans le monde réel
  • Près de 17 % ont avoué qu’ils n’avaient jamais rencontré la plupart de leurs amis en ligne dans le monde réel
  • 27 % avaient caché à leurs amis et à leur famille une relation virtuelle
Effets négatifs
Cyberintimidation

… à un moment donné, presque tout le monde me détestait à l’école à cause des menteries qu’ils ont racontées à mon sujet. Ils ont essayé de m’enlever tous mes amis et ils ont pas mal réussi. Je me suis senti sans défense, tout seul et bon à rien parce que toutes les personnes en qui j’avais confiance se sont retournées contre moi tout d’un coup…

Les rumeurs se répandent

… La plupart du temps, ceux qui m’intimident en ligne sont les mêmes que ceux qui m’intimident dans la vraie vie, mais ils se servent de la technologie pour rendre la situation encore pire. Ça leur permet de faire circuler les photos et les rumeurs plus vite et plus loin. C’est horrible de sentir que quelqu’un te déteste assez pour inventer des histoires à ton sujet et les envoyer au monde entier.

Harcèlement

… quand je suis arrivé à la maison, ils m’ont envoyé des textos disant des choses comme « tu fais dur, on t’a jamais aimé pis on t’aimera jamais ». Ils m’envoient des textos et des courriels sans arrêt, et laissent même des messages affreux sur mon téléphone. Ils savent que j’ai peur, mais ils n’arrêteront pas…

Vol d’identité

…Mon ordi a été piraté par un ancien « ami ». Ils sont entrés dans mon ordi et ont utilisé mon MSN et d’autres messageries instantanées. Ils ont raconté plein de mensonges, et les autres pensent que ça venait de moi… Il n’y a rien que je peux faire… C’est tellement dur que je ne peux pas retourner à l’école…

Menaces

… J’ai été menacée par une fille que je connais. Elle m’a envoyé des courriels pour me dire qu’elle allait me battre et me faire vraiment mal. J’ai vraiment peur et je pleure chaque fois que je dois aller à l’école parce qu’elle est là. Mais j’en ai jamais parlé.

Page haine

… il y a six mois, j’ai vu qu’une fille avait une page Haine sur son site et que j’étais dedans. Elle a écrit plein de choses qu’elle aurait jamais dû dire et un tas de faussetés. Je me suis sentie trahie, j’étais vraiment fâchée, c’était plus fort que moi. Les autres ont commencé à rire de moi à l’école et j’ai complètement perdu confiance en moi, alors j’ai commencé à me mutiler…

Pornographie juvénile

…ça va avoir peut-être l’air d’une question niaiseuse, mais est-ce qu’il faut se méfier des webcams? Je veux dire, je sais que ça peut être dangereux si on va dans n’importe quel site ou si on rencontre des gens sur Internet et qu’on fait des choses ou qu’on envoie des photos de soi-même. Est-ce que c’est dangereux? Est-ce que quelqu’un d’autre pourrait me regarder?

Cyberintimidation

La cyberintimidation implique l’utilisation des technologies de l’information et de la communication :

  • courriel / cellulaire / messagerie instantanée
  • sites Web personnels diffamatoires
  • réseaux sociaux

dans le but de renforcer le comportement délibéré, répétitif et hostile d’un individu ou d’un groupe qui cherche à blesser les autres.

Comme tous les autres types d’intimidation, la cyberintimidation se manifeste souvent dans le contexte d’un groupe de pairs et comporte certains éléments de base :

  • déséquilibre des pouvoirs
  • actes blessants
  • comportement répétitif

Caractéristiques propres à la cyberintimidation :

  • l’intimidateur peut rester anonyme
  • l’intimidateur peut prétendre être quelqu’un d’autre
  • l’intimidation peut se produire n’importe où, n’importe quand, puisque le cyberespace est accessible partout et en tout temps
    • il n’y a plus de lieu sûr
  • l’intimidation peut prendre bien des formes à l’intérieur du cyberespace
  • la capacité de propagation des mots et des images est instantanée et illimitée

Les outils en ligne sont utilisés pour exacerber ou poursuivre des actes d’intimidation commis dans le monde réel

Comment se sentent les jeunes qui sont victimes de cyberintimidation?

Les effets de la cyberintimidation sont semblables à ceux d’autres types d’intimidation :

  • l’exclusion
  • la vulnérabilité
  • la peur

mais certains sentiments sont plus prononcés

  • l’impuissance
  • la trahison
  • la frustration
  • l’insécurité

Conséquences de la cyberintimidation

  • Faible estime de soi
  • Absentéisme
  • Dépression
  • Problèmes de santé liés au stress
  • Anxiété
  • Isolement social
  • Comportement agressif
  • Intimidation
  • Pensées suicidaires

Pourquoi les jeunes intimident?

Intimidateur / intimidé / témoins

L’intimidateur :

  • a besoin d’affirmer sa supériorité en plaçant l’autre dans une position d’infériorité
  • a besoin d’un public qui le reconnaît comme le plus fort pour maintenir son statut de supériorité

Les pairs

  • sont témoins directs ou virtuels, silencieux et passifs du mal infligé
  • Vivent dans la crainte d’être à leur tour victime ou identifié au plus faible

L’intimidé

  • Est d’autant plus humilié qu’il y a des observateurs de son impuissance à se défendre
  • Cette indifférence perçue l’amène souvent à ne pas se confier

Les jeunes intimidés nous écrivent

Ils sont en urgence

  • Ils appellent après avoir subi de l’intimidation pour une très longue période
  • L’intimidation s’est amplifiée
  • Ils ont peur de dénoncer
    ou
  • Ils ont demandé de l’aide et n’ont vécu que des échecs
  • Ils sont souvent ils sont inconscient que c’est illégal
  • Ils sont isolé
  • Ils ont un sentiment d’impuissance
  • Ils ne comprennent pas l’indifférence des pairs et des adultes
  • Sentiments d’impuissance et de désespoir
  • Ils sont à la recherche de la solution miracle

Notre approche:

  • Redonner de la dignité :
    • Les écouter sans juger et les prendre au sérieux
    • Recadrer l’intimidation
    • C’est inacceptable et illégal
  • Redonner de l’espoir :
    • Recherche d’exception
    • Recherche d’alliés
  • Redonner du pouvoir :
    • Approche CRAPP (moyen Concret / Réaliste / Petit pas / Positif)
    • Nécessité de persévérer
    • Permettre de vivre de petits succès ou victoires

Que peuvent faire les jeunes?

La plupart des jeunes se taisent parce qu’ils ont peur d’empirer les choses, parce qu’ils ont honte ou se sentent impuissants

  • Ils doivent être conscients que le cyberespace est un lieu public
  • Ils doivent éviter les endroits qui risquent d’être problématiques
  • Ils doivent protéger leurs renseignements personnels

    … Je les bloque tout simplement ou je les ignore …

  • Ignorer l’intimidateur

    … j’ai donc imprimé la conversation sur MSN et je suis allé à la police …

  • Éviter les contacts et signaler l’incident

    … mais j’en avais jamais parlé. C’est probablement la pire erreur que j’ai faite. Si j’en avais parlé à quelqu’un, ça aurait pu m’aider à régler le problème ou à me faire sentir mieux. Mais j’avais peur qu’on rie de moi. Quand j’en ai finalement parlé à ma mère, elle a communiqué avec l’école, avec la mère de la fille et avec la fille elle-même, et tout s’est arrangé.

  • En parler à un adulte de confiance
  • Savoir qui sont nos amis
  • Garder une vie sociale en dehors du cyberspace

Recommandations

  • Se renseigner au sujet de la sécurité sur Internet
  • Faire de la prévention
  • Assurer une supervision
  • Être attentif aux indices révélant de la cyberintimidation
  • Ne pas minimiser les événements ni exagérer les réactions
  • Signaler tout comportement illégal

Resources

Merci / Thank you

…Je pense bien que vous êtes les seuls à qui je peux vraiment TOUT raconter ce qui m’arrive. Je ne crois pas que je peux dire aux autres comment je me sens réellement en-dedans de moi …

Merci beaucoup…

Date de modification :