Comprendre et prévenir le mauvais traitement des personnes ayant un handicap

Projet du Réseau contre l’abus envers les personnes ayant un handicap

Le présent guide contient de l'information générale et n'a pas pour objet de fournir des avis juridiques. Pour obtenir de l'aide juridique, vous êtes priés de communiquer avec un avocat. (Version PDF, 760 ko, Aide PDF)

Présenté par : Elizabeth Kwan & Christine Murphy

Réseau contre l’abus envers les personnes ayant un handicap

  • Une plus grande sensibilisation aux mauvais traitements que subissent les personnes ayant un handicap
  • Une meilleure compréhension du problématique afin de prévenir les mauvais traitements chez cette population
  • Le développement de la capacité de la collectivité de réagir en cas de mauvais traitement des personnes ayant un handicap

Objectifs de l’atelier

  • Informer la collectivité du continuum de la violence envers les personnes ayant un handicap
  • Expliquer en quoi consiste le mauvais traitement des personnes handicapées et comment en reconnaître les signes.

Aperçu de l’atelier

  • Introduction
  • Le mauvais traitement et la violence
  • Les obstacles pour les personnes ayant des handicaps
  • Les signes du mauvais traitement et de la violence
  • Prévention du mauvais traitement et de la violence
  • Les défis et quelques recommandations

Qu’est-ce qu’un handicap ou une incapacité?

  • Une difficulté à exécuter les fonctions ou les tâches de la vie quotidienne, une difficulté d’ordre physique ou intellectuel, ou un problème de santé ayant pour conséquence une limitation d’activité.

Types de handicap

  • Déficience physique
  • Déficience intellectuelle ou trouble d’apprentissage
  • Déficience psychique
  • Déficience visuelle
  • Déficience auditive
  • Trouble neurologique

En quoi consistent les mauvais traitements et la violence?

  • La violence dans une relation désigne tout comportement ou tout modèle de comportement visant à forcer une personne à agir contre son gré, ou encore à la dominer ou à l’isoler.
  • Le mauvais traitement des personnes ayant un handicap est entièrement lié aux situations de dépendance et d’interdépendance causées par le handicap. Il englobe toute l’expérience de vie de la personnes ayant un handicap.

Types de mauvais traitements

  • Violence psychologique
  • Exploitation financière / matérielle
  • Négligence / abandon
  • Violence spirituelle
  • Violence physique
  • Violence sexuelle

Personnes handicapées et leurs fournisseurs de soins

Personnes handicapées et leurs fournisseurs de soins

Fréquence des mauvais traitements / de la violence

  • Les personnes sont de 2 à 3 fois plus susceptibles d’être victimes des formes les plus graves de violence conjugale.
  • En 2004, le taux de victimisation avec violence, dont l’agression sexuelle, le vol et l’agression physique, était 2 fois plus élevé chez les personnes ayant un handicap
  • Le taux de victimisation était 4 fois plus élevé chez les personnes qui ont des troubles mentaux ou de comportement.
  • 12 % des personnes ayant un handicap ont signalé être victimes de harcèlement criminel, alors que ce taux s’élève à 9 % chez les personnes sans handicaps.
  • On estime que 83 % des femmes ayant un handicap sont victimes de violence sexuelle au cours de leur vie.
  • De 40 à 70% des filles ayant une déficience intellectuelle sont victimes de violence sexuelle avant l’âge de 18 ans.
  • 80% des personnes hospitalisées dans un établissement psychiatrique sont victimes de violence physique ou sexuelle au cours de leur vie.
  • 30 % des victimes d’abus aux personnes ayant un handicap, sont des hommes.

Qui se livre aux mauvais traitements et pourquoi?

  • Les personnes ayant un handicap sont le plus souvent maltraitées par des personnes qu’elles connaissent.
  • 33 % des auteurs de mauvais traitements sont des connaissances
  • 33 % des auteurs de mauvais traitements sont des membres de la famille biologique ou de la famille d’accueil.
  • 25 % des auteurs de mauvais traitements sont des fournisseurs de soins ou de services.
  • Pourquoi?

Facteurs de risque de mauvais traitements.

  • Attitudes négatives des gens / stigmatisation
  • Faible revenu
  • Isolement
  • Dépendance
  • Contrôle de la prise de décisions
  • Ignorance de ses droits
  • Âge (de 15 à 24 ans)

Mythes concernant les personnes ayant un handicap

  • Elles sont asexuées.
  • Elles sont sans défense.
  • Elles sont dépendantes.
  • Elles agissent comme des enfants.
  • Elle ne sont pas intelligentes ni toujours conscientes de ce qu’elles font.
  • Elles manquent de crédibilité et n’attirent pas le respect.
  • Elles ne comprennent pas ce qu’est la violence.
  • Elles ne peuvent prendre leur vie en main, prendre des décisions ni contribuer à la société.
  • Elles sont un fardeau pour la société.
  • Elles sont sur-sexualisées.

Qu’est-ce qu’un obstacle?

  • Un obstacle est toute chose qui empêche une personne handicapée de participer pleinement à tous les aspects de la société en raison de son incapacité.

Obstacles pour les personnes handicapées

  • Obstacles personnels
  • Obstacles physiques
  • Obstacles en matière d’information et de communication
  • Obstacles comportementaux
  • Obstacles systémiques

Obstacles personnels é la dénonciation

  • Peur
  • Difficulté à dénoncer les mauvais traitements infligés par des fournisseurs de services d’assistance qui sont des membres de la famille ou des amis
  • Honte et embarras
  • Manque de services de soutien appropriés
  • Solitude
  • Problèmes de crédibilité
  • Incrédulité à l’égard du fait que les hommes peuvent être victimes de violence

Obstacles systémiques

  • Éducation
  • Sécurité financière
  • Transport en commun
  • Soins de santé
  • Soutien à domicile
  • Logement
  • Soutien communautaire
  • Défense des droits et interventions

Signes de mauvais traitements / de violence

  • Ne pas sauter aux conclusions.
  • Prendre au sérieux tous les signes de mauvais traitements et de violence.
  • Une personne handicapée ne présente pas forcément tous ces signes.
  • Être attentif aux signes qui révèlent une tendance.

Signes physiques de mauvais traitements / de violence

  • Blessures, douleurs ou ecchymoses inexpliquées
  • Tendance à tarder à obtenir des soins médicaux
  • Hospitalisations fréquentes et inexpliquées
  • Surconsommation de médicaments sédatifs
  • Vêtements tachés, déchirés, manquants ou inadaptés aux conditions météorologiques
  • Grossesse inexpliquée
  • Maladies transmises sexuellement
  • Perte ou gain de poids excessif
  • Mauvaise hygiène
  • Vivacité d’esprit ou aptitude physique réduite
  • Réaction plus forte, plus faible aux médicaments

Signes comportementaux de mauvais traitements / de violence

  • Comportement excessif / Comportement autodestructeur
  • Peur inhabituelle d’une personne en particulier
  • Tendance à éviter certaines situations
  • Peur d’une intervention des autorités ou d’autres personnes
  • Dépression
  • Troubles du sommeil / Troubles alimentaires
  • Comportement de retrait
  • Périodes de pleurs excessifs
  • Faible estime de soi, tendance à s’excuser constamment
  • Changement significatif de comportement
  • Niveau d’angoisse élevé

Signes circonstanciels de mauvais traitements / de violence

  • Le fournisseur de soins abuse de l’alcool ou d’autres drogues
  • Le fournisseur de soins a une attitude négative à l’égard de la personne ayant un handicap

Prévention des mauvais traitements / de la violence

  • Les faire participer à la vie communautaire
  • Les laisser prendre leurs propres décisions et être maîtres de leur vie
  • Leur accorder leur indépendance et les laisser faire le plus de choses possible par elles-mêmes
  • Les informer de leurs droits
  • Les informer des services et des soutiens disponibles

Prévention : Fournisseurs de services

  • Être conscient de la fréquence et de l’importance des mauvais traitements envers les personnes ayant un handicap
  • Apprendre à reconnaître les signes de mauvais traitements
  • Écouter les dénonciations de mauvais traitements, y croire et agir
  • Reconnaître et respecter le fait que beaucoup de personnes ayant un handicap sont aptes à prendre des décisions par elles-mêmes
  • Prendre connaissance des services offerts aux victimes et tisser un réseau

Prévention : équipe de fournisseurs de services

  • Offrir des formations au personnel et sensibiliser le public, particulièrement en ce qui concerne la violence envers les personnes ayant un handicap
  • Créer des occasions de discuter de dossiers particuliers ou complexes aux réunions d’équipe en misant sur la résolution des problèmes
  • Trouver les ressources et services communautaires offerts aux personnes ayant un handicap
  • Inviter les membres d’autres services à assister aux réunions d’équipe; visiter d’autres services pour échanger des renseignements
  • Procéder à une supervision régulière au moyen d’une pratique réflexive.

Prévention : Organismes de prestation de services

  • Fournir de la documentation sur différents supports et des services de soins auxiliaires et d’interprètes en langues des signes
  • Recruter et embaucher des personnes ayant un handicap
  • Mettre en œuvre une planification stratégique tenant compte des adaptations nécessaires aux personnes ayant différentes incapacités
  • Établir des partenariats et des échanges avec les organismes œuvrant pour les personnes ayant un handicap
  • Élaborer, en matière de mauvais traitements, des protocoles qui tiennent compte de la situation des personnes ayant un handicap
  • Évaluer l’efficacité des services et des programmes existants pour les personnes ayant un handicap
  • Prévoir des ressources pour rendre les immeubles et les services accessibles

Prévention systémique

Prévention systémique
Date de modification :