Agressions sexuelles au Masculin :
Bilan et solutions

(Version PDF, 6,736 ko, Aide PDF)

Alain Fortier, président de VASAM
Frank Tremblay, vice-président de VASAM
François-Olivier Bernard, membre fondateur de VASAM
Victimes d’agressions sexuelles au masculin VASAM
20 Avril 2015

Déroulement

  • Qui sommes-nous?
  • Histoire d’Alain
  • Histoire de Frank
  • Particularités des hommes victimes d’agressions sexuelles
  • Réalités après le dévoilement
  • Conclusion
  • Période de questions

Qui sommes-nous?

VASAM est un organisme sans but lucratif qui a pour mission :

  • de conscientiser la population et les instances politiques sur la problématique des agressions sexuelles perpétrées sur les hommes, durant leur enfance;
  • d’orienter les hommes vers des ressources appropriées;
  • d’encourager les hommes de tous âges, qui ont été victime d’agressions sexuelles, à demander de l’aide pour briser l’isolement et reprendre le contrôle de leur vie (empowerment).

Nos objectifs :

  • offrir des services d’information et des références, en fonction des besoins, aux personnes, familles et organismes qui veulent obtenir de l’aide;
  • collaborer avec les organismes dont le rôle est de supporter les victimes masculines d’agressions sexuelles;
  • soutenir les initiatives en matière de prévention des agressions sexuelles;
  • favoriser la mise en place et l’accès à des services spécialisés pour les garçons et les hommes victimes d’agressions sexuelles;
  • faire des représentations auprès des instances gouvernementales afin de modifier la législation en faveur des victimes (C-489, C-32, C-26).

Histoire d’Alain

Histoire d’Alain

Histoire d’Alain

Tout commence par un rêve.

Processus de libération

Processus de libération

Étapes du processus de libération

Suite au refus de la GRC :

  • Le choc = chute en enfer (divorce, déménagement, noyer dans le travail…)
  • Phase de déni (contestation rapport de la psy)
  • Le marchandage (tentative de négocier avec la GRC)
  • La résignation (j’ai tout essayé)
  • L’acceptation (j’ai un problème)
  • La reconstruction (maintenant, on fait quoi?)

Comprendre les mécanismes de protection et les peurs

  • Création d’un clone;
  • Remise en question constante de l’autorité;
  • Travailler pendant 4 ans à 90 heures / semaine;
  • Changements fréquents d’emploi;
  • Consommateur du paraître;
  • Sortir avec plusieurs filles, à l’école, pour me prouver que je n’étais pas homosexuel;
  • Difficultés à apprendre l’anglais;
  • En présence d’enfants, peur d’être aussi un agresseur.

Histoire de Frank

Histoire de Frank

Où tout cela a-t-il commencé?

  • À l’âge de 13 ans…
  • Agressé sexuellement plus de 80 fois et le décès de mon père
  • Première fois que j’en parle
  • Dans l’ambulance, 9 octobre 2007, je comprends que c’est un grand signal
  • Révélation à ma conjointe
  • Lâcher mon psychologue « je suis guéri »

Processus de libération - Frank

Processus de libération - Frank

Accepter d’en parler :

  • Le 21 mai 2008, la chute en enfer
  • Le choc au réveil, les centaines de cauchemars
  • Le constat du désastre que ça a causé à ma vie
  • Cinq mois à chercher quoi faire pour arrêter l’enfer, pour en sortir
  • Décision de faire réparer, d’aller chercher réparation, 25 août 2008
  • J’ai encore peur de cette date mais je fonce
  • Seul mon père pouvait alors me sauver mais il n’était plus là
  • La clef qui me manquait : raconter à mon père, 25 ans après sa mort, que j’ai été violé.

Retrouver l’enfant que j’étais

Retrouver l’enfant que j’étais

En parler : c’est se libérer !

  • Cyrulnik : mettre au jour l’enfant que l’on a caché
  • La charge émotive des agressions : comme une boucle sans fin, le squelette dans le placard
  • Redevenir l’enfant que l’on a été

Aider l’enfant une fois rendu grand

  • On apprend aux enfants à partager leur peine
  • L’adulte vs l’enfant qu’il a en lui
  • Comme quand il était petit, s’il en parle, il ne sera plus seul à le porter
  • Le poids sera moins lourd

Aller chercher réparation

Aller chercher réparation

Judiciarisation du processus de libération

  • Procédures criminelles
  • Procédures civiles
  • Particularité au Québec : le délai de prescription

Particularités des hommes victimes d’agressions sexuelles

  • Taux de prévalence auto-rapportée des études de 7,6% (Québec: 10%).
  • Plus grande victimisation des filles
  • Résistance plus grande des garçons à dévoiler leur victimisation
  • Délai de révélation plus grand chez les hommes

Résistances au dévoilement

  • Perception de la révélation comme étant un aveux de faiblesse
  • Peur d’être perçu comme l’instigateur
  • Crainte d’être considéré homosexuel
  • Évitement de l’étiquette de «victime»
  • Réaction de l’entourage inconnue
  • Peur de perdre le contrôle sur les conséquences du dévoilement

Conséquences de la victimisation sexuelle

  • Conséquences comparables filles et garçons, se poursuivent à l’âge adulte
  • Agresseurs extérieurs à la famille
  • Durée de l’agression moindre
  • Adolescents

Implications pour les professionnels

  • Dépistage des victimes – enjeu du lien de confiance
  • [Re]connaissance des enjeux du dévoilement
  • Respect du rythme de la victime
  • Accompagnement dans le processus choisi
  • Services spécifiques aux hommes

Réalités après le dévoilement

  • Exploration des réactions de l’entourage
  • Gestion des liens sociaux et éviter l’isolement
  • Répétition du traumatisme
  • Questionnements et doutes liés aux conséquences de l’abus
  • Pourtant tant d’impacts positifs!

Conclusion

Alain : Moi, j’étais…
Frank : Moi, j’étais…

Alain : Moi, j’ai eu…
Frank : Moi, j’ai eu…

Alain : Moi, je suis devenu…
Frank : Moi, je suis devenu…

Et…

Période de question

Période de question

Merci de votre attention !

Date de modification :