Organisation d'un événement

Objet de l'événement

En organisant une activité dans le cadre de la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels, vous contribuez à :

  • Permettre aux victimes et survivants d'actes criminels et à leurs familles de se faire entendre plus efficacement;
  • Sensibiliser la population au rôle important que jouent les victimes et survivants d'actes criminels dans le système de justice pénale;
  • Attirer l'attention sur les services offerts aux victimes et survivants ainsi qu’à leurs familles dans votre collectivité;
  • Encourager l'échange d'idées et la création d'un réseau de personnes-ressources dans votre collectivité et au sein des organismes d'aide aux victimes et survivants d’actes criminels;
  • Rendre hommage aux personnes qui viennent en aide aux victimes et survivants d'actes criminels et à leur familles;
  • Recruter des bénévoles;
  • Recueillir des fonds pour les organismes d'aide aux victimes et survivants d’actes criminels.

Types d'événements

Tout d'abord, il faut déterminer votre public cible – à qui s'adresse l'événement ou l'activité. Par la suite, déterminez le type d'activité que vous voulez mettre sur pied et cernez les objectifs que vous souhaitez atteindre en tenant compte du thème de la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels. Vous trouverez ci-après une liste d'événements proposés.

Soutenir les victimes et survivants d'actes criminels

  • Organisez une marche ou une vigile à la chandelle pour honorer la mémoire des victimes qui ont perdu la vie et soutenir les membres de leurs familles. Invitez-y des victimes et survivants d'actes criminels si possible, leurs amis et familles, des membres de la collectivité, des dignitaires, des politiciens, des prestataires de services d'aide aux victimes ainsi que d'autres travailleurs communautaires. Demandez à ces personnes de témoigner de leurs expériences.
  • Procédez à la remise d'un drapeau. Remettez le drapeau de votre organisation (ou le drapeau municipal, provincial ou canadien) à la municipalité ou offrez-le aux familles de victimes d'actes criminels ou aux familles de personnes qui ont perdu la vie l'an dernier à la suite d'un acte criminel.
  • Dédiez un objet ou un espace public aux victimes et survivants d'actes criminels dans votre collectivité. Créez un jardin commémoratif ou dédiez de nouveaux arbres à la mémoire des victimes et survivants d'actes criminels. Vous pouvez faire de même avec un banc de parc ou un point d'intérêt local. Si un nouvel édifice est en voie d'être érigé dans votre communauté, proposez de dédier son atrium ou un élément de conception à l'intérieur de celui-ci aux victimes et survivants d'actes criminels dans votre collectivité.
  • Organisez une cérémonie de mise en berne du drapeau. Le premier jour de la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels ou la journée de l'activité la plus importante de la Semaine, faites en sorte que les bureaux de l'administration municipale ainsi que les entreprises locales mettent en berne leurs drapeaux à la mémoire des victimes.
  • Invitez les écoles et les différents lieux de travail à observer un moment de silence.
  • Aménagez un kiosque d'information dans un centre commercial, à la bibliothèque, au centre communautaire ou à tout autre endroit de votre localité où les gens ont l'habitude de se rassembler ou de circuler, et fournissez des renseignements sur votre organisation ainsi que sur les services et les ressources disponibles pour les victimes et survivants d'actes criminels.

Reconnaître le travail des prestataires de services d'aide et des réseaux de soutien

  • Organisez une activité hommage. Reconnaissez le travail des intervenants auprès des victimes et survivants d’actes criminels en organisant un déjeuner aux crêpes, un dîner ou un souper-partage, ou de toute autre manière significative.
  • Animez une cérémonie de remise de prix dans le cadre de laquelle vous distribuerez des prix ou des lettres afin de reconnaître les efforts déployés par les bénévoles et le personnel de longue date.
  • Organisez des séances de formation pour les membres du personnel et les bénévoles.
  • Servez-vous de votre bulletin d'information hebdomadaire ou mensuel pour rendre hommage aux membres de votre personnel et aux bénévoles et pour souligner les succès remportés grâce à leur travail acharné.

Sensibiliser la collectivité

  • Rédigez une proclamation municipale en vue de souligner la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels. Demandez aux administrateurs municipaux de proclamer, dans le cadre d'une cérémonie d'inauguration officielle, la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels. Invitez des représentants des médias, des personnalités et des politiciens locaux, des représentants des services de police, d'entreprises et d'organisations, les membres de la collectivité ainsi que des victimes, des survivants et leurs familles. Voir le modèle de proclamation.
  • Demandez aux entreprises et aux organisations locales de distribuer des rubans commémoratifs aux membres de la collectivité. Attachez des rubans aux lampadaires, aux mâts porte-drapeaux et aux arbres de la ville (en vous assurant au préalable qu'aucun règlement n'interdit une telle pratique).
  • Recueillez des fonds pour la réalisation d'un nouveau projet. Déterminez un besoin particulier de votre organisation ou des victimes et survivants d’actes criminels de votre région. Profitez de la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels pour souligner la nécessité de mobiliser des fonds en vue de répondre à ce besoin.
  • Lancez une campagne de pétition éclair. Tentez d'obtenir l'appui des gens de votre collectivité ou de votre province ou territoire en faisant circuler une pétition exigeant l'amélioration des lois et des services destinés aux victimes et survivants d’actes criminels, et à leurs familles.
  • Demandez aux représentants d'entreprises locales de vous aider à recueillir des téléphones cellulaires usagés. Faites-en don aux refuges locaux pour femmes ou pour jeunes aux fins d'utilisation comme ligne d'urgence.
  • Organisez une campagne de recrutement. Encouragez des bénévoles à se joindre à votre organisation ou demandez-leur d'aiguiller les victimes et survivants d’actes criminels à des prestataires de services. Les bénévoles peuvent jouer un rôle de soutien important auprès des victimes et survivants d’actes criminels.
  • Dressez la liste des activités, comme les foires ou les conférences, prévues au sein de votre communauté, à l'école ou à l'église. Communiquez avec les organisateurs de ces activités afin de leur proposer le nom d'un conférencier ou la mise sur pied d'un stand d'information.
  • Organisez une visite libre de vos bureaux. Invitez-y les membres du public ainsi que des personnalités et des politiciens locaux. Cette activité, si elle est menée parallèlement avec une conférence ou un atelier, peut se révéler un moyen efficace de faire connaître les besoins en matière de services aux victimes.
  • Organisez des ateliers. Proposez aux résidants de votre collectivité des ateliers gratuits destinés à aborder les enjeux importants auxquels font face les victimes dans votre région.
  • Profitez de l'appel de noms pour transmettre de l'information. Si vous travaillez dans un service de police, l'appel de noms peut constituer une excellente occasion de fournir de l'information sur les questions relatives aux victimes. Prévoyez au moins de le faire une fois durant la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels.
  • Discutez des enjeux auxquels font face les victimes et survivants d’actes criminels dans le cadre d'une entrevue ou d'un débat d'experts diffusé à la radio ou à la télévision communautaire, suivi peut-être d'une tribune téléphonique. Avant de communiquer avec la station, entretenez-vous avec des victimes et survivants d’actes criminels, des prestataires de services d'aide aux victimes, des politiciens ou des membres bien connus de la collectivité locale qui pourraient souhaiter participer à l'entrevue ou au débat d'experts. Une fois que vous aurez confirmé la liste des personnes qui souhaitent y participer, fournissez-la à la station.

Conseils pour réussir un événement

  • Commencez dès aujourd'hui. Lorsque vous planifiez une activité dans le cadre de la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels, chaque minute compte.
  • Établissez les limites de votre organisation (temps, argent et énergie) et planifiez votre activité en conséquence.
  • Soyez attentifs aux sentiments des victimes et survivants d’actes criminels et celle de leurs amis et de leurs familles. Veillez à ce que les participants se sentent à l'aise avec les événements et les sujets de discussion. Organisez avec soin des groupes d'experts et de discussion. Par exemple, certaines victimes et survivants d’actes criminels peuvent se sentir à l'aise et en confiance assises à la même table qu'un contrevenant, d'autres non. Prenez le temps de recueillir l'avis des participants.
  • Déléguez. Formez une équipe dynamique en misant sur les forces de votre comité, de votre personnel et des bénévoles.
  • Établissez un budget des activités et respectez-le. Recherchez de l'aide auprès d'entreprises locales et envisagez de travailler avec d'autres organisations sur un événement analogue.
  • Demandez aux invités de confirmer leur présence. Communiquez par téléphone avec ceux et celles qui tardent à confirmer leur participation.
  • Invitez des journalistes locaux. Communiquez avec des représentants de vos stations de télévision ou de radio et de vos journaux locaux en vue de les inviter à y participer. Dressez une liste des détails importants de votre événement (date, lieu, heure, participants, coordonnées d'une personne-ressource et quelques lignes sur votre organisation) dans un avis aux médias et envoyez-le par courriel aux journalistes qui sont intéressés. Nous disposons d'un exemple d'avis aux médias.
  • Faites en sorte que votre événement soit accessible à tous dans la collectivité. Choisissez des endroits qui sont situés au premier étage ou qui sont dotés de rampes et de toilettes accessibles. Faites en sorte que votre événement soit interactif en vue de favoriser la participation des gens. C'est une chance d'avoir un grand public, mais c'est encore mieux si vous pouvez inciter les personnes présentes à participer aux discussions, aux ateliers et autres activités.
  • Adaptez-vous à votre public. Les activités destinées aux élèves du primaire doivent différer de celles qui s'adressent aux adultes. Recourez à des animations interactives pour attirer l'attention des jeunes, mais gardez à l'esprit que les adultes aiment aussi prendre part aux discussions.

La planification

La réussite d'une activité exige une planification détaillée et une organisation soignée. En divisant la tâche en plusieurs étapes simples, il est plus facile d'assurer le succès d'une activité, même pour la plus petite collectivité ou le plus petit organisme.

Mettez sur pied un comité organisateur

Formez un comité organisateur qui coordonnera votre activité ou joignez-vous à un comité déjà en place. Il peut être utile de dresser une liste de toutes les personnes et de tous les groupes intéressés à apporter leur contribution. Une fois que vous aurez obtenu l'engagement des personnes ayant à cœur le succès de votre activité, les autres étapes de la planification s'imposeront d'elles-mêmes.

Formez des partenariats

L'établissement de vastes partenariats est la meilleure façon d'accroître la sensibilisation du public. Dans la mesure du possible, associez-vous à un événement ou à un projet qui se déroule dans votre collectivité, votre ville, votre région ou votre province. Deux activités peuvent se compléter de diverses façons. Par exemple, vous pouvez concentrer vos efforts sur certaines des préoccupations que vous partagez avec d'autres organisations, notamment la violence dans les fréquentations, la violence familiale ou la victimisation des aînés.

Faites appel aux ressources locales

Chaque collectivité peut compter sur une grande variété de ressources et sur un grand nombre de bénévoles, par exemple :

  • les victimes et survivants d'actes criminels et les membres de leurs familles;
  • les membres des forces policières ainsi que les intervenants provinciaux et fédéraux du système de justice pénale;
  • les politiciens locaux;
  • les prestataires de services d'aide aux victimes, les professionnels de la santé ainsi que les associations professionnelles et communautaires;
  • les lieux de culte;
  • les groupes communautaires, les associations et les organismes locaux;
  • les organismes ou les comités de justice réparatrice;
  • les écoles primaires et secondaires, les collèges et les universités;
  • les sections locales d'organismes tels que Les mères contre l'alcool au volant (MADD), Échec au crime, Surveillance de quartier et tout autre groupe investi d'un mandat semblable;
  • les organismes correctionnels de la région;
  • les journalistes et les représentants des médias;
  • les médias locaux (radio, télévision, presse écrite).

Essayez de faire participer des victimes et survivants d'actes criminels ou des membres de votre collectivité qui ont été personnellement touchés par un acte criminel. Demandez-leur des suggestions concernant la planification ou invitez-les à faire partie de votre comité organisateur. Par exemple, si votre comité prévoit tenir un débat d'experts, demandez à des victimes et des survivants d’actes criminels si elles veulent parler de leur expérience. Prenez garde que les témoins impliques dans une cause ne devraient pas en parler lorsque le dossier est toujours devant le tribunal. Vous voudrez peut-être communiquer avec des citoyens qui se sont exprimés par écrit à propos des actes criminels et des enjeux auxquels font face les victimes.

Tirez parti des ressources bénévoles offertes par les groupes et organismes communautaires ou religieux. Vous pouvez également communiquer avec les représentants des programmes de justice réparatrice, de justice alternative ou de justice communautaire de votre collectivité.

Bien souvent, la criminalité a des effets dévastateurs sur les entreprises locales. Cela dit, il peut s'avérer pertinent de diriger certains de vos efforts de recrutement vers le milieu des affaires. Rencontrez des membres de votre chambre de commerce et des associations vouées au secteur des affaires. Encouragez-les à prendre part à votre activité. Offrez-leur de l'information pour leur site Web ou leur bulletin et invitez-les à exprimer leur point de vue sur l'incidence économique de la criminalité.

Dans bien des provinces, les étudiants, pour obtenir leur diplôme d'études secondaires, doivent consacrer un certain nombre d'heures au service de leur communauté. Demandez-leur de développer, de planifier et d'organiser des activités dans leur école ou invitez-les à prendre part aux activités locales.

La promotion

Pour assurer la réussite de votre activité, faites-en la promotion. Vous trouverez ci-après quelques idées pour la promotion de votre événement.

Médias sociaux et le Web

  • Si vous n'utilisez pas actuellement les médias sociaux, créez un compte personnel afin de vous sentir plus à l'aise. Vous pouvez également communiquer avec une autre organisation locale qui a recours aux médias sociaux et lui demander de promouvoir votre événement. Vous trouverez ici des renseignements supplémentaires sur les médias sociaux.
  • Affichez des renseignements sur la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels ou sur votre événement sur votre site Web ou communiquez avec les groupes communautaires pour promouvoir la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels et votre événement sur leur site Web. Envisagez la possibilité d'y inclure des liens au site Web de la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels www.victimsweek.gc.ca, et aux services de soutien aux victimes des provinces ou des territoires.

Médias traditionnels

  • Faites la promotion de votre événement en ayant recours aux médias locaux, notamment les stations de télévision et de radio ainsi que les journaux. Voir la section « Recours aux médias » pour d'autres idées sur la manière de mobiliser les médias locaux.

Articles promotionnels

  • Apposez des affiches dans des endroits publics de votre localité, par exemple devant le poste de police, aux centres communautaires, dans les magasins et à la bibliothèque. Créez une affiche ou téléchargez-en une à partir du matériel promotionnel.
  • Créez des dépliants. Envoyez-les par courrier ou distribuez-les dans votre collectivité. Vous pouvez également les remettre aux représentants des entreprises locales pour qu'ils les distribuent à leurs clients et à leurs employés. Ces prospectus peuvent porter sur la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels, des événements connexes et les services offerts aux victimes et survivants d’actes criminels. Ils peuvent également servir à recruter des bénévoles.
  • Créez des articles promotionnels uniques. À titre d'exemple, une collectivité a fabriqué des napperons, qu'elle a distribués à des restaurants locaux. Sur chaque napperon on trouvait, d'un côté, des renseignements destinés aux adultes et, de l'autre, des activités de sensibilisation à l'intention des enfants.
  • Demandez à des entreprises locales d'afficher sur leurs produits d'emballage des messages sur la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels. Par exemple, tout au long de la Semaine nationale, une petite collectivité a fait inscrire sur les boîtes de pizza les coordonnées des services d'aide aux victimes, accompagnées de données sur la victimisation.

Échéancier type

Voici un échéancier type qui vous aidera à planifier, étape par étape, l'activité que vous comptez réaliser dans le cadre de la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels. Il peut être utilisé pour tout type d'événement. Il est préférable de vous y attaquer le plus tôt possible. Commencez dès aujourd'hui!

Le plus tôt possible

  • Formez un comité organisateur.
  • Établissez l'objectif à atteindre (par exemple, sensibiliser la population ou rendre hommage aux intervenants qui œuvrent auprès des victimes et survivants d’actes criminels).
  • Définissez votre public cible.
  • Décidez du thème de votre activité.
  • Identifiez les ressources mises à votre disposition (budget, bénévoles, temps).
  • Choisissez le type d'activité que vous voulez réaliser.
  • Fixez-en la date et l'heure. Il est important de tenir compte du moment où votre public cible serait le plus susceptible de participer à votre événement.
  • Déterminez le nombre de personnes qui seront invitées et dressez une liste d'invités. Cette liste doit comprendre le nom des invités spéciaux, des conférenciers, des représentants des médias et des participants.
  • Déterminez l'endroit où se déroulera votre activité et réservez un local, si nécessaire.
  • Retenez les services d'un traiteur et choisissez un menu, s'il y a lieu (ou confiez l'achat et la préparation des aliments à des membres du comité).

Quatre semaines avant l'événement :

  • Commandez la documentation, les livres ou le matériel sonore et audiovisuel dont vous aurez besoin.
  • Préparez des trousses d'information à l'intention des médias et des invités spéciaux. Ces trousses peuvent inclure une invitation ou une lettre officielle du comité organisateur, une demande d'allocution ou de couverture médiatique ainsi que le programme de l'événement. Si vous préparez des trousses pour les médias, insérez-y le logo de votre organisation et des communiqués d'intérêt public pouvant être diffusés à la radio, à la télévision ou dans les journaux.
  • Imprimez et distribuez des invitations, des affiches, des dépliants ou d'autres articles promotionnels.
  • Recrutez des bénévoles pour vous aider à régler différents détails et pour assurer le bon déroulement de l'activité.

Trois semaines avant l'événement :

  • Confirmez la participation des conférenciers et des personnalités locales.
  • Faites un suivi auprès des invités afin de confirmer leur présence.
  • Validez le programme de l'événement avec le comité organisateur et les bénévoles.
  • Demandez à des entreprises locales de commanditer l'activité (par exemple, en y apportant un don, en fournissant de la nourriture ou en offrant des prix de présence). Vous pouvez remettre certains des articles reçus aux conférenciers, à des intervenants auprès des victimes et à des membres de la collectivité en vue de souligner leur contribution.
  • Préparez des documents pour évaluer, le cas échéant, le succès de votre activité (par exemple, un questionnaire, un sondage, etc.).

Deux semaines avant l'événement :

  • Validez le programme de l'événement avec les administrateurs du local, le service de traiteur et les autres entreprises dont vous avez retenu les services, le cas échéant.
  • Fournissez un horaire détaillé définitif aux conférenciers et aux participants.
  • Planifiez l'aménagement du local. Prévoyez l'équipement nécessaire à la tenue de l'événement, notamment des chaises, un microphone et un lutrin. Si cet équipement n'est pas fourni avec le local, essayez de vous le procurer auprès d'une entreprise locale ou d'une entreprise de location.
  • Récupérez les dons et les articles qui vous sont offerts par les commanditaires.

Une semaine avant l'événement :

  • Confirmez la participation des médias.
  • Assemblez les trousses d'information qui seront distribuées aux médias et au public le jour de l'événement.
  • Confirmez les réservations, les locations, le service de traiteur, etc. Assurez-vous d'avoir en main les coordonnées de tous ceux et celles dont vous avez retenu les services afin de pouvoir les joindre en cas d'urgence.
  • Confiez des tâches aux bénévoles et aux membres du comité en prévision de l'événement.
  • Informez les médias de la tenue de votre activité. Vous trouverez ici un modèle d'avis aux médias.

La veille de l'événement :

  • Si possible, aménagez le lieu que vous avez choisi pour votre événement.
  • Confirmez avec les bénévoles et les membres du comité les tâches que vous leur avez confiées. (Précisez l'heure d'arrivée, les tâches à accomplir, les responsabilités liées à chaque tâche, etc.).

Le jour de l’événement :

  • Arrivez tôt pour vérifier que tout est en règle et vous assurer que les bénévoles et les membres du comité sont d'attaque.
  • Accueillez les conférenciers, les invités et les représentants des médias. Si vous ne pouvez vous acquitter vous-même de cette tâche, assignez-la à quelqu'un d'autre. Toutefois, trouvez le temps de les remercier personnellement de leur participation.
  • Informez brièvement les conférenciers du programme de la journée et de tout changement de dernière minute.
  • Diffusez un communiqué de presse ou une lettre aux rédacteurs en chef pour informer les médias de la tenue de votre activité, même s'ils n'ont pu y participer. Vous trouverez ici un modèle de communiqué de presse.
  • À cette étape, les organisateurs peuvent choisir de distribuer des formulaires d'évaluation aux participants afin d'évaluer le succès de l'activité et de recueillir des suggestions pour les prochains événements.

Après l'événement :

  • Envoyez un message de remerciement aux invités, aux participants, aux représentants des médias et aux entreprises qui ont parrainé l'événement.
  • Réunissez les membres du comité pour relever les points forts de l'activité et les aspects à améliorer.
  • Selon la nature et la portée de l'événement, demandez aux participants de donner leur appréciation de l'activité. Divulguez les résultats de l'évaluation et apportez les modifications nécessaires à votre processus.
  • Entamez la planification de la prochaine Semaine des victimes et survivants d’actes criminels.

Procédez à une évaluation générale une fois l'événement terminé. Relevez ce qui a bien fonctionné et ce qui a moins bien fonctionné. Présentez des faits à l'appui de vos conclusions et communiquez-les à d'autres comités organisateurs. Servez-vous de ces résultats pour élaborer des stratégies et planifier les activités de l'an prochain.

Modèle de proclamation

La Semaine des victimes et survivants d’actes criminels a attiré l'attention de nombreuses administrations municipales. Le fait qu'une municipalité proclame que la semaine comme étant la « Semaine des victimes et survivants d’actes criminels de (Nom de la municipalité) » contribuera à faire connaître et à promouvoir la Semaine dans votre collectivité, ainsi qu'à l'échelle régionale et nationale. L'adaptation de cet exemple de proclamation à votre collectivité, ainsi qu'aux enjeux qui touchent les victimes locales et les services qui leur sont offerts permettra d'attirer l'attention des représentants du gouvernement, des médias et du public en général. Vous pouvez demander que la proclamation soit imprimée sur du papier à correspondance officielle de la municipalité. La plupart des administrations possèdent déjà un format et un libellé de proclamation normalisés.

Modèle de proclamation

ATTENDU QUE lorsqu'un acte criminel est commis, il ne touche pas une seule personne, mais également les membres de sa famille et la collectivité tout entière;

ATTENDU QUE les victimes et survivants d'actes criminels et leur familles ont droit au soutien de leur collectivité;

ATTENDU QUE de nombreux prestataires de services aux victimes, policiers et professionnels qui travaillent au sein du système de justice pénale offrent de l'aide aux victimes d'actes criminels et à leur famille;

ATTENDU QUE les victimes et survivants d'actes criminels doivent savoir qu'elles peuvent se faire entendre au sein de notre système de justice pénale et qu'il existe des lois pour les aider;

ATTENDU QUE la Semaine des victimes et survivants d'actes criminels, qui aura lieu du 28 mai au 3 juin 2017, constitue une occasion de faire connaître les problèmes auxquels sont confrontées les victimes et survivants d’actes criminels. Et une occasion de faire connaître les services et les lois qui sont en place pour venir en aide  aux victimes, aux survivants et à leurs familles;

ATTENDU QUE le thème de la Semaine des victimes et survivants d'actes criminels – Favoriser la résilience - aidera à promouvoir une meilleure compréhension des enjeux qui touchent les victimes et survivants;

ATTENDU QU'une sensibilisation accrue aux enjeux qui touchent les victimes encouragera les citoyens à discuter des répercussions d'un acte criminel;

ATTENDU QUE les démonstrations publiques de soutien aux victimes et survivants d'actes criminels permettent de développer au sein de la collectivité une capacité de compassion et d'aider les victimes et survivants d’actes criminels, leurs familles, ainsi que la collectivité dans son ensemble;

ATTENDU QU'aborder les enjeux qui touchent les victimes et survivants d’actes criminels exige le soutien et le dévouement de la collectivité dans son ensemble;

ATTENDU QUE le soutien de ____________ [nom du conseil ou de l'organisme municipal] encouragera un nombre accru de citoyens à participer à la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels;

IL EST RÉSOLU QUE ________, [titre] de [municipalité] de __________, proclame par la présente que la semaine du 28 mai au 3 juin 2017 sera la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels dans [municipalité] de ____________;

IL EST RÉSOLU QUE pendant la Semaine des victimes et survivants d'actes criminels et tout au long de l'année, [municipalité] reconnaîtra les victimes et survivants d'actes criminels et les personnes qui les aident;

IL EST RÉSOLU QUE [municipalité] continuera à aborder les enjeux qui touchent les victimes et survivants d’actes criminels et à faire avancer cette cause.

Date de modification :